La République Démocratique du Congo est un paradoxe en ce sens qu'elle est riche en ressources naturelles et qu'elle est l'un des cinq pays les plus pauvres du monde. Sa population doit faire face à la violence, aux maladies, à la faim et au déplacement massif de populations causé par 15 ans de guerres civiles et de conflits transfrontaliers. En partie à cause de l'impunité et de l'impuissance politique, les conflits sur les ressources naturelles se sont constamment intensifiés là-bas, et l'Est du Congo reste un foyer d'agitation. Cependant, en février 2013, 11 pays africains ont approuvé un accord pour promouvoir la paix et la sécurité en RD Congo. Malheureusement, jusqu'à présent, rien n'a vraiment changé.

Un manque prolongé d'investissements gouvernementaux signifie que les services de base tels que l'éducation et les soins de santé font cruellement défaut. La plupart des gens vivent dans la faim et ont seulement 1 euro pour passer une journée. Les femmes sont la force motrice de l'économie locale. Ils n'ont pratiquement aucun mot à dire dans la façon dont leur pays est géré, mais ils font tout leur possible pour améliorer leur position. La violence domestique et sexuelle contre les femmes est répandue et elle touche les familles, les amis et les autres villageois.

Bref, une situation désespérée. En Classe aide à améliorer l'enseignement en RD Congo. Nous sommes convaincus que le cycle de la pauvreté peut être rompu par l'éducation.